Témoignages

Avec le Pélé Jeunes

"Il est difficile de raconter rapidement toute l'intensité et la diversité de moments vécus durant 10 jours : Climat de simplicité de vie. Louange. Chant. Fraternité en Christ. Silence. Rencontre, échange. Contemplation. Effort physique. Météo. Transporteur. Repas. Nomade en mouvement. Dépouillement. Effusion de l'Esprit. Occupations : marcher, manger, se reposer.

On se lance dans l'aventure, on se dit 'c'est un pélé, on va vivre des choses'.

  session psycho 

Bonne ambiance de groupe. Nouvelles personnes. Nouveau cadre. Nouveau mode de vie nomade. Avec tout cela on laisse facilement nos vies derrière nous. Et petit à petit les voiles se lèvent. Les voiles qui nous voilent la lumière du Christ se lèvent lentement et nous donnent de percevoir et d'accueillir son amour, sa présence, les grâces qu'il donne. Mais aussi les voiles d'un bateau qui s'ouvrent au vent de l'Esprit, et qui nous lance vers l'action de grâce.
On avance. Chaque jour un but. Quelques kilomètres à marcher, et un but inconnu à atteindre. On sait seulement que nos frères en Christ sont là, et que la création pleine d'amour nous entoure. Et on avance. On rencontre. L'autre, le dehors, mais aussi le fond de soi-même duquel on se rapproche petit à petit. Et cette Présence mystérieuse, aimante à l'infini, réconfortante, qui se fait toujours plus forte en nous.

Le but, l'arrivée du soir, est inconnu, mais on sait que l'on sera accueilli, et que l'on pourra y passer la nuit. C'est tout ce qu'un pèlerin demande. Bien sûr il y a des embûches parfois, autant intérieures qu'extérieures, mais on avance, et on sait que le soir on va s'arrêter et pouvoir se reposer. C'est là la joie du pèlerin.

Cette régularité, je la trouve magnifique. Jour après jour, marcher. Jour après jour rendre grâce. Jour après jour dans la présence du Seigneur. Il se passe tellement de choses dans une journée, mais une chose est constante : on marche, on se confie à Dieu, et on avance vers une arrivée. Et la beauté est là : quand on prend conscience, grâce à cette simplicité de vie en mouvement et à la louange, qu'il n'y a rien de plus beau que le fait de marcher et d'avancer avec l'autre vers le repos du soir. En élargissant, j'ose dire : vivre et vieillir avec l'autre, dans la présence de Jésus, vers le repos Eternel. Le pélé, c'est une métaphore de la vie. Une vie en un jour."

Philippe

 

 

 "J'étais la seule protestante du groupe et j'ai été acceuillie comme une soeur en Christ.
J'ai pu prendre l'Eucharistie tout en prévenant à chaque fois les prêtres; quel oecuménisme tout le long des routes de France, l'Amour de Dieu en nos coeur nous rassemble!


Sur le chemin de Compostelle, les paysages reflétaient la grandeur de le Création nous menant à une méditation spirituelle sur ce que sont nos vies. La joie du partage à travers les intentions de prière faisait grandir un peu plus chaque jour la fraternité du groupe et de tous les pélerins.

   

Mais la douleur physique était vive; pour ma part des ampoules purulantes, des insolations sans parler de la fatigue générale... La souffrance nous met à nu, les masques tombent, le soutien des frères et la force puisée en Christ deviennent la clef du chemin.

Nous étions consolés et bien nourris par les marmitons du groupe, Claude et Matthieu (les deux futurs prêtres du groupe!) et Arnaud, un de nos amis, merci à eux!

Cette expérience m'a vraiment fait grandir, me rendant dépendante au Seigneur et à Sa volonté!"

                                                                                                                                Anaïs

 A l'animation

Et ça a été une évidence de dire oui. Pour la première fois, je me lançais dans quelque chose non pas pour moi, mais pour répondre à une invitation au don : faire pour d'autres ! Cette expérience, c'était se donner à plusieurs, avec 5 autres animateurs. Un don qui a commencé plusieurs mois avant. Un don qui m'a éprouvée, apportant son lot de fatigue, d'inquiétudes, mais aussi la joie de construire, avec mes frères et soeurs, pour les jeunes.


Ce pélé a été aussi le lieu pour être témoin de la mission de la Communauté du Puits : "restaurer l'homme dans toutes ses dimensions". Nous avons vu se tenir debout des jeunes qui venaient parfois avec de lourdes difficultés, et qui ont puisé sur le chemin les grâces pour tenir, au retour, face aux réalités du retour."

                                                                                                    Kristell, animatrice