Baptisés dans l'Esprit

20 Janvier 2008 : Baptisés dans l'Esprit
Paroles du jour : Is 49,3-6 - 1Co l1,1-3 - Jn 1,29-34

Lors d'une Assemblée Evangélique à Mulhouse (dans un supermarché !), il y avait le témoignage d'un homme : Son vieil ami qui sortait d'un semi-coma, lui dit : "Ah, je te reconnais, mais je ne t'ai jamais vu avec un pareil visage … Tu as un visage de lumière, on dirait que Dieu est présent … ".

Du coup j'entends Isaïe : "Je vais faire de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu'aux extrémités de la terre ". Pour que le Salut de Jésus aille jusqu'aux extrémités de la terre, il faut une lumière, il faut que quelque chose se manifeste, et c'est quoi ? C'est la lumière de la vie en Dieu ! De l'intensité de la vie divine dans une chair humaine. C''est de cette lumière là dont il est question !

C'est de cette même lumière qui s'allume dans le chrétien dont parle St Paul aux Corinthiens : "Vous êtes le peuple qui, par appel de Dieu, est Saint ! ". C'est important de comprendre cela ! C'est lui qui vous fait saint. Il vous appelle à la sainteté et vous la donne déjà !

Revenons un peu à l'Evangile pour comprendre cela : " j'ai vu l'Esprit descendre et demeurer, et celui sur qui l'Esprit demeure, c'est celui-là qui baptise dans le Saint-Esprit. "

Nous sommes en train de lire dans notre Eglise, le livre de Samuel : Samuel vient tout juste d'oindre Saül, avec l'huile qui symbolise que l'Esprit Saint descend sur lui pour le faire roi. Donc, il va faire, établir le Royaume de Dieu, là où il est roi ! Mais Saül va finir par ne plus être un bon roi et Dieu dit à Samuel d'en oindre un autre ! L'Esprit Saint qui était descendu sur le roi est reparti, à cause de l'infidélité de Saül. Et une nouvelle onction vient sur le roi David. Et ce manège va durer un certain temps ! Mille ans entre David et Jésus-Christ, sur qui l'Esprit Saint descendra sans plus jamais le quitter ! Et lui, Jésus, il établira définitivement le Royaume de Dieu. Voilà, c'est ça le déclic : demeurer ! L'Esprit Saint va rester sur Jésus, et c'est le seul sur lequel l'Esprit descend et reste. Et bien, " celui-là baptise dans l'Esprit " !

Dans le Nouveau Testament, dans l'Evangile, il n'est nulle part question de baptême dans l'Esprit. Il n'y a pas moyen de trouver l'expression " baptême dans l'Esprit " ! On trouve " baptême ", on trouve " baptisé ", mais pas "baptême dans l'Esprit". On trouve, par contre, le verbe "baptiser dans l'Esprit". Et qui est celui qui baptise dans l'Esprit si ce n'est Jésus-Christ, celui sur qui l'Esprit descend et demeure. Les synoptiques parlent d'être baptisé dans l'Esprit et dans le Feu ! Ce ne sont pas deux choses différentes. Dans l'Esprit, c'est à dire dans le Feu ! Voilà.

Les chrétiens 'institutionnels' en restent peut-être au baptême d'eau, une sorte de présentation à Dieu qui " lave " le bébé, alors qu'il n'a encore rien fait ! Mais il n'est quasiment jamais question " d'être plongé dans le Saint Esprit de Dieu " dans un fleuve d'eau vive : " celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive jailliront de son sein ". Alors ça … On ne comprend pas ça parce qu'on oublie que Jésus est celui qui baptise dans l'Esprit ! Le baptême dans l'Esprit n'est pas un moment particulier identifiable mais c'est la présence de Jésus qui baptise dans l'Esprit. Là où est Jésus, là on peut s'attendre à un baptême dans l'Esprit. Quand j'accueille Jésus présent, quand je dis OUI à sa présence, je peux m'attendre à ce qu'il me baptise dans l'Esprit. Vous comprenez ? C'est Jésus qui baptise dans l'Esprit !

Et l'Eglise, qu'est-ce que c'est, sinon le corps du Christ ! C'est à dire l'incarnation, dans le monde d'aujourd'hui, dans un corps, un corps d'hommes et de femmes noués ensemble, et institutionnellement établi. Eh bien, ce Corps du Christ a la fonction de baptiser dans l'Esprit. Aujourd'hui nous sommes rassemblés dans l'Eglise, dans la communion de l'Eglise. Nous les catholiques, nous disons : dans sa sacramentalité. Le sacrement c'est le signe efficace : c'est à dire que l'église n'est pas le Christ. Elle est signe du Christ, et elle a l'efficacité du Christ. Et alors que nous allons célébrer l'Eucharistie du Seigneur, qui est le mémorial de sa croix, il doit se produire des baptêmes dans le Saint Esprit. Jésus baptise dans l'Esprit ! Et il baptise dans l'Esprit à chaque fois que, dans une vie d'homme ou de femme, advient un OUI …à Lui ! Vous voyez, quand un homme, quand une femme dit " oui " à Jésus, il reçoit en réponse le baptême dans l'Esprit.

Le baptême dans l'Esprit des Charismatiques ou des Pentecôtistes (parce que nous avons hérité des Pentecôtistes) a été comme isolé : on en a fait une entité en soi qu'il faut demander ! Je dis que le fait qu'il existe un baptême dans l'Esprit provient du fait que l'Eglise ne baptise plus dans l'Esprit !

Depuis 40 ans, les charismatiques ont redécouvert la grâce du baptême dans l'Esprit. Mais c'est " tout nu ", car lié à rien ! C'est le baptême dans l'Esprit juste comme ça ! Alors, du coup, il y en a qui se disent : mais par rapport à la confirmation c'est quoi ? Et par rapport au baptême sacramentel, c'est quoi ? Et par rapport à l'engagement religieux ? Et par rapport à la conversion ? On ne sait pas où le mettre ! Et c'est normal qu'on ne sache pas où le mettre, au sens de le " rajouter ". Il n'y a pas à le rajouter ! Le baptême dans l'Esprit, si c'est Jésus qui le donne, il est dans l'Eucharistie ! Il n'est pas en plus de l'Eucharistie. Quand vous dites " Amen ", et que le prêtre vous donne le Corps du Christ, attendez-vous à recevoir le baptême dans l'Esprit !

Le baptême dans l'Esprit, c'est Jésus qui se donne et qui donne son Saint Esprit, celui qu'il a reçu du Père, à tout homme, à toute femme, qui lui dit OUI. Au moment où on se marie et où on dit " oui " … et bien c'est un baptême dans l'Esprit. Le baptême dans l'Esprit n'est pas un événement en plus qu'il faut mettre quelque part. C'est chaque moment de la vie chrétienne où je dis " oui " à Dieu. Vous saisissez ?

Mais alors, ce qui se passe actuellement dans l'Eglise catholique est incompréhensible ! Comment se fait-il qu'il y ait autant de rites, et si peu de baptisés en l'Esprit. Puisque, à chaque rite il y a un oui au Seigneur, et donc un baptême dans l'Esprit, non ? C'est plus facile à comprendre, quand je deviens prêtre : parce que là tout le monde dit : " Ah ! Il s'est consacré à Dieu ". Mais ça commence tout petit, dès le baptême !! Les parents s'engagent pour le petit, ils disent " oui, nous voulons que cet enfant devienne l'enfant de Dieu ! Oui ! " : baptême dans l'Esprit !

Le baptême dans l'Esprit doit se repérer. Vous êtes baptisé dans l'Esprit, c'est à dire dans le Feu ! Et si vous ne sentez pas la brûlure d'Amour que vous avez reçue, c'est que vous ne l'avez pas encore reçu … Ça doit se voir ! Ça doit se sentir ! Votre chair, insufflée, doit se redresser ! Votre visage devient lumineux, parce que vous êtes fait pour vous agréger à l'Eglise : " lumen gentium " Lumière des nations. Vous portez le salut de Jésus Christ jusqu'aux extrémités de la terre !

Le baptême dans l'Esprit ! C'est là que le Corps du Christ est médiateur du baptême dans le Saint Esprit. Donc, de son Salut. Pourquoi l'Eglise Catholique, qui revendique sa sacramentalité, baptise dans l'Esprit si peu de gens … Comprenez-vous ? Il faut que le baptême dans l'Esprit soit réactualisé dans l'Eglise: ça fait 40 ans qu'il y a des charismatiques, et ils commencent par devenir très nombreux … Dans l'Eglise Catholique ce sont 500 millions de personnes, déjà !! Et elles ne doivent pas être à côté de l'Institution. Elles doivent ramener le baptême de l'Esprit Saint dans l'Institution, non pas comme un rite nouveau supplémentaire, mais comme le cœur de tous les rites ! C'est de ça qu'il s'agit.

La sacramentalité de l'Eglise consiste à baptiser ses membres dans le Saint Esprit, parce qu'elle fait, en tant que Corps du Christ, ce que fait le Christ. Et que fait-il ? Il baptise dans le Saint Esprit. Vous voyez, il n'y a que le Christ qui baptise dans le Saint Esprit. Alors, si nos frères Evangéliques voyaient des catholiques si lumineux de sa présence qu'à chaque messe, les gens en sortent bouleversés … Pourquoi si peu de guérison dans l'Eucharistie !? Alors que le Christ baptise dans le Saint Esprit ! C'est lui qui baptise, en ce sens qu'il est Fils de Dieu. Voilà ce que dit St Jean. C'est son boulot de Fils de Dieu !

Alors, moi je voudrais vous inviter, frères et sœurs catholiques, à redécouvrir, avec Benoit XVI, le sens de la liturgie ! Notre liturgie est faite pour baptiser dans le Saint Esprit. Ça veut dire que nous devons être … éveillés ! Eveillés à la présence du Saint Esprit ! J'en vois toujours beaucoup qui dorment durant les liturgies, parce qu'on se sent un petit peu à l'extérieur. Mais c'est parce qu'on ne fait pas le lien entre son baptême dans l'Esprit Saint et la liturgie qui est médiatrice de ce baptême. Si la liturgie nous saisissait dans le corps, parce que c'est le Corps du Christ, qui est, sacramentellement, médiateur du baptême dans le Saint Esprit, si on était plus vigilants, il se passerait des choses ! Le prêtre ne peut pas tout. Le prêtre a, dans l'Eglise catholique, la fonction de représenter la tête du Corps, c'est à dire le Christ. Mais que peut-il faire si les pieds ne suivent pas ? Si ça gargouille dans le ventre, ou si le gros orteil a un furoncle, et que … Que fait-il avec cela ? Et bien il fait sa messe, la tête fait, et le reste du corps est ailleurs.

Comprenez-vous ? C'est le corps du Christ qui baptise dans le Saint Esprit. Ce n'est pas le prêtre. Le corps devient ainsi sacerdotal ! C'est à dire, médiateur entre la terre et le ciel. Et c'est là une grande responsabilité, pour chacun de vous ! Pour chacun. Je dis " vous ", parce que vous êtes laïc et moi je suis prêtre. Pour chacun de vous il y a une responsabilité extraordinaire. C'est de faire corps ensemble, et d'exercer votre sacerdoce baptismal, pour que, ensemble, nous soyons médiateurs du baptême dans l'Esprit, pour tous les membres de cette assemblée.

C'est autre chose que d'attendre que la messe se déroule, et d'attendre le moment de la communion pour se lever. Vous voyez ? C'est l'effet négatif du rite. Le rite qu'on finit par laisser tourner tout seul. Parce qu'effectivement le rite " tourne ", alors que dans une prière charismatique, vous ne dormez pas, parce que chacun doit participer. Mais pourquoi ne participez vous pas à une messe comme à une assemblée de prière charismatique ?

Moi, je ne peux pas dormir pendant la messe ! Je me sens intensément charismatique à l'intérieur de mon ministère sacramentel ! Je pense à chaque mot ! Je ne m'habitue jamais ! Dans le Saint Esprit, je pourrai dire 365 jours par an la 2ème prière eucharistique, elle me nourrit complètement. … Parce que ce ne sont pas les mots, c'est le contenu des mots qui me parle. Et je les pèse, et je les sens ! Et je prends l'assemblée en moi, dans mon cœur, et je prie. Et quand je lève l'hostie, je me dis : tu as donné ta vie pour toutes ces personnes qui sont là. Alors, vas-y, sauve-les maintenant.

Vous comprenez ? Mais pourquoi ne faites-vous pas la même chose ? Et pourquoi ne ferions-nous pas ça ensemble ! Et là, on verrait de grandes choses. Et le corps du Christ, l'Eglise, elle serait à sa manière, différemment de la Parole de Dieu, mais à sa manière, médiatrice. Le corps du Christ serait médiateur du baptême dans le Saint Esprit. Et la lumière éclairerait à nouveau les nations, et le Salut de Jésus porterait jusqu'aux extrémités de la terre.

Amen.